Muespach-le-Haut

A une dizaine de minutes par la route de l'aéroport de Bâle-Mulhouse, de l'autoroute A 35 et de l'agglomération de Saint-Louis/Bâle, Muespach-le-Haut s'étend sur 691 hectares sur les premières collines sundgauviennes, à une altitude de 445 m (point le plus bas à 411 m et le plus haut à 493 m).

Le village prend ses aises sur les deux  versants du Muesbach, petit ruisseau dont il tire son nom et qui s'unira bien vite au Willerbach pour former le Gesbach avant de se jeter dans l'Ill.

Située dans le département du Haut-Rhin (région Alsace), la commune de Muespach-le-Haut appartient à l'arrondissement d'Altkirch et au canton de Ferrette. Elle fait partie de la Communauté de communes Ill & Gersbach dont le siège est à Waldighoffen.

Muespach-le-Haut a une vocation essentiellement résidentielle. La plupart des actifs se dirigent quotidiennement vers l'agglomération de Bâle/Saint-Louis/Huningue. Mais le village n'en oublie pas sa vocation rurale et agricole pour autant ; aux quatre grands exploitants agricoles qui subsistent s'ajoutent quelques multi-actifs qui continuent de cultiver les terres familiales en plus de leur activité salariée.

vaches

La population a fortement augmenté lors des dernières décennies, passant de moins de 500 en 1968 à 810 en 1999 pour dépasser la barre des 1 000 à ce jour.

Des associations fort dynamiques proposent aux habitants des activités variées, tant dans le domaine sportif que culturel et les manifestations qu'elles organisent rythment la vie du village tout au long de l'année.

 

Le mot du maire                

 

Chères Muespachoises,

Chers Muespachois du haut,

 

Chères Muespachoises, 
 chers Muespachois du haut,

Je commence mon propos par une formule déjà usée « les années se suivent mais ne se ressemblent pas ». Mais ô combien cette formule convient parfaitement au contexte actuel dans lequel nous vivons.
En effet, ce début d’année a été marqué par le confinement de la moitié de l’humanité.

Ce qui devait être une banale grippe saisonnière s’avéra être une pandémie qui fit non seulement trembler le monde de la médecine totalement dépourvu face à un virus qu’elle n’arrive toujours pas à identifier, mais encore toutes les économies du monde. Et c’est loin d’être terminé. Elle a aussi révélé la fragilité de cette mondialisation économique.

Fort heureusement, nous n’avons pas eu à déplorer de cas graves de COVID-19 dans notre commune.

Si cette pandémie est un drame pour l’humanité, elle est en revanche une bouffée d’oxygène inespérée pour la planète. La nature en profite pour respirer. Un peu. C’est déjà ça.

C’est sur ce fond de pandémie que se sont déroulées les élections municipales avec toutes les péripéties que nous connaissons.

Le gouvernement, fidèle aux annonces contradictoires, a décidé, après le premier tour de scrutin, c’est-à-dire au soir du 17 mars, de mettre le pays au confinement.

En dépit d’une abstention record, 64% de nos concitoyens, une première à Muespach-le-haut, la liste que j’ai eu l’honneur de conduire est passée au premier tour de scrutin. Cette chute brutale de la participation était quasiment généralisée sur l’ensemble du territoire.

C’est pourquoi je tiens à remercier les électrices et électeurs de Muespach-le-haut qui, dans ce contexte difficile, se sont mobilisés pour exprimer leur soutien à notre liste.

Ce n’est que le 26 mai, à la suite du déconfinement, que nous avons installé le conseil municipal, installation qui s’est déroulée dans la salle polyvalente pour pouvoir appliquer les consignes sanitaires.

Mes colistiers m’ont désigné comme premier magistrat de notre commune, fonction que j’ai acceptée avec beaucoup d’émotion et de fierté.

Je mesure pleinement l’honneur qu’ils m’ont fait et vous pouvez compter sur mon entier engagement, avec toute mon équipe, pour porter la municipalité et être le Maire qui sera au service de tous.
C’est une responsabilité lourde mais passionnante. J’en ai déjà eu un avant-goût durant mon année de mandat.

Mais je ne suis pas seul : j’ai à mes côtés l’équipe des adjoints, Serge, Fabienne, Fabrice et bien entendu un conseil renouvelé à 50 % ; ce sang neuf, j’en suis persuadé, apportera de nouvelles idées, de nouvelles compétences et permettra d’insuffler une nouvelle dynamique au groupe.

Le confinement décrété par le gouvernement a mis le pays au ralenti et les services de la commune n’ont pas dérogé à la règle. Grâce au télétravail, notre secrétaire de mairie, Gilbert SORROLDONI, a continué de gérer les affaires courantes (permis de construire, état civil etc.). Je tiens à l’en remercier.

Quant à Lionel SCHOLLER, notre agent communal, il est resté fidèle au poste durant toute la période du confinement. Merci à toi.

Le confinement a perturbé notre vie quotidienne et nos habitudes sociales. Nos associations locales en ont souffert également, contraintes d’annuler leurs manifestations induisant ainsi des pertes de rentrées d’argent.

Le confinement a aussi perturbé le fonctionnement habituel de notre école. Nos enseignants ont donc eu recours à l’enseignement à distance, beaucoup plus lourd à gérer. Je tiens à remercier tout particulièrement notre personnel enseignant, M. LABORIE, directeur, Mme BISCHOFF et Mme GENELOT, pour leur forte implication. C’était une situation inédite et ils ont fait au mieux pour qu’aucun élève scolarisé dans notre école ne soit pénalisé.

Sans vouloir entrer dans la polémique, il faut tout de même reconnaitre que la situation est surréaliste concernant l’école. Un jour le gouvernement décrète un confinement pur et dur avec un protocole sanitaire strict d’une cinquantaine de pages, distanciation physique (4 m2 par élève), pas plus de 15 élèves par classe, des récréations statiques, lavage des mains obligatoire avant, pendant et après chaque activité de l’élève. Quinze jours plus tard, les mêmes vous annoncent, sans rire, qu’il faut rouvrir les classes à l’ensemble des élèves. Pour un esprit sain c’est tout juste déconcertant.

A la rentrée prochaine, Mme BISCHOFF quittera ses fonctions à Muespach-le-haut pour aller enseigner sous d’autres cieux. Je lui adresse mes remerciements les plus sincères pour son engagement, durant 25 ans, en faveur des enfants de notre commune. Je lui souhaite bon vent.
C’est Mme GENELOT qui remplacera Mme BISCHOFF et prendra en charge les CE1 et CE2 à la rentrée prochaine.

J’en profite également pour souhaiter la bienvenue à Mme ILTIS qui s’occupera de la classe à Knoeringue.

Le chemin touristique qui accède à la D473 présente de nombreux nids- de-poule qui occasionnent une gêne à la circulation.

Le bon de commande est signé depuis un moment mais malheureusement, suite au confinement, tous les chantiers ont pris du retard.

Je constate que de plus en plus de riverains prennent leurs aises et parquent leur véhicule sur l’espace public.

Je me permets de rappeler qu’il est interdit de s’arrêter en voiture ou de stationner sur le trottoir sauf si un marquage au sol l’autorise expressément or ce n’est pas le cas.

Les trottoirs appartiennent au domaine public. Il est donc interdit de les occuper. Ceci occasionne par ailleurs une gêne à la circulation des piétons qui sont obligés d’emprunter la chaussée avec tous les risques que cela comporte.
C’est pourquoi je demande aux personnes concernées de garer leurs véhicules sur leur propriété.

Pour terminer, je n’ai qu’une hâte, celle de voir cette crise sanitaire derrière nous et que nous puissions enfin revenir à une vie sociale « normale ».

Je vous souhaite à toutes et à tous de passer de bonnes vacances, faites le plein d’énergie et revenez d’aplomb pour la rentrée.

Bien à vous
Votre maire Fernand WIEDER

 

 
 
Haut de la page

S'abonner à la newsletter

Entrez votre adresse email

vendredi 23 octobre 2020

Fanfare

la Fanfare du Régiment de Marche du Tchad recrute

En savoir plus...
vendredi 23 octobre 2020

Destruction sanglier

du 21 octobre 2020 au 1erFévrier 2021

En savoir plus...
mardi 18 février 2020

Boite à livres

sous l'abri bus de l'école

En savoir plus...
mardi 8 janvier 2019

Diaporama

Muespach-le-haut en image

En savoir plus...
mercredi 12 septembre 2012

APALIB

55 ans et plus, animations...

En savoir plus...

liens utiles


Gigagraf